Communiqués de presse

Communiqué de presse du président des gouverneurs du Groupe des Dix (G 10)

Banque des règlements internationaux, 10 mai 2000
(actualisé)

Lors de leur réunion du 8 mai 2000 à Bâle, les gouverneurs des banques centrales du G 10 ont examiné les problèmes que pose l'utilisation des ordinateurs personnels pour la contrefaçon de billets.

Face à la menace que constitue l'utilisation croissante d'ordinateurs personnels et d'outils d'imagerie numérique, les gouverneurs ont autorisé un groupe de banques centrales (CBCDG) à mettre au point, dans le cadre de leurs travaux, un système destiné à empêcher la contrefaçon à l'aide d'un ordinateur.

Le Central Bank Counterfeit Deterrence Group (CBCDG) - Groupe de dissuasion de la contrefaçon des banques centrales - et ses représentants ont commencé à solliciter l'assistance des industriels et à coopérer avec les fabricants et les concepteurs de logiciels pour faciliter l'adoption de ce système. Les gouverneurs soutiennent totalement ces efforts et lancent un appel aux industriels afin qu'ils appuient activement la mise en œuvre de ce système.

Les banques centrales joignent leurs efforts à ceux de l'industrie informatique pour lutter contre la contrefaçon des billets.

Banque des règlements internationaux, 9 mars 2004
(actualisé)

Face à la menace que constitue l'utilisation croissante d'ordinateurs personnels et d'outils d'imagerie numérique pour la contrefaçon de billets, les gouverneurs des banques centrales du G 10 ont autorisé, en mai 2000, la mise au point par un groupe de banques centrales d'un système destiné à empêcher la contrefaçon à l'aide d'un ordinateur. Lors de leur réunion de mars 2004, les gouverneurs ont pris note des progrès importants réalisés dans ce domaine.

Le Groupe de dissuasion de la contrefaçon (CBCDG) vient de mettre au point le système de dissuasion de la contrefaçon – Counterfeit Deterrence System (CDS) – fondé sur des technologies de lutte contre la contrefaçon qui empêchent l'acquisition ou la reproduction, au moyen d'ordinateurs individuels ou d'outils d'imagerie numérique, de l'image d'un billet protégé.

Conscients du tort que le faux monnayage peut faire à leur clientèle et au public, plusieurs fabricants importants de matériels et logiciels informatiques pour ordinateurs personnels ont adopté volontairement le système. Cette technologie ne permet pas de suivre l'utilisation d'un ordinateur personnel ou d'un outil d'imagerie numérique, et les consommateurs utilisant des produits dotés de cette technologie ne remarqueront aucune différence en termes de performances ou d'efficacité.

Des informations supplémentaires sont disponibles sur ce site Internet : www.rulesforuse.org. Il contient des liens vers les réglementations des divers pays relatives à la reproduction des billets. Dans les pays où la nouvelle technologie restreint la capacité d'un utilisateur à copier l'image de billets, la banque centrale (ou l'autorité appropriée) fournira les images de billets à des fins de reproduction conformément aux règles qu'elle a fixées en la matière. Le site Internet dirige les utilisateurs vers les procédures et les sources d'images de billets pour les pays où elles sont disponibles.

Qu'est-ce que le CBCDG ?

Le CBCDG est un groupe de travail réunissant un grand nombre de banques centrales et d’autorités d'émission des billets de banque. Sa mission consiste à analyser les nouvelles menaces pesant sur la sécurité des billets et à proposer des solutions qui peuvent être mises en œuvre par les autorités d'émission.